vendredi 5 octobre 2012, le président de la République, François Hollande a annoncé son souhait de voir le parlement légiférer sur un nouvel acte de la Décentralisation.

Un projet de loi qui devrait être présenté en conseil des ministres début 2013, suite à la concertation entamée par le gouvernement via Marylise LEBRANCHU, auprès des différentes associations d’élus (ADF, ARF, ADCF, AMF…) ; La philosophie dominante étant d’éclaircir le mille feuilles administratif et de clairement définir « qui fait quoi ? »

D’après les premières orientations les compétences des Régions seraient renforcées, en allant du développement économique, en passant les transports, la formation et jusqu’à la jeunesse. Le champ du social et du handicap relèverait des conseils généraux. L’intercommunalité, via, entre autres, les Métropoles serait confortée.

Restera à l’actuel gouvernement  d’envisager un corpus législatif comprenant, certes, ces questions de compétences, mais aussi deux éléments essentiels : le statut de l’élu et le rôle des fonctionnaires

Sur le statut de l’élu, l’opinion française est globalement contradictoire quant au regard qu’elle porte sur lui.

D’un côté, elle estime qu’il est un nanti (voiture de fonction, indemnités exorbitantes, avantages fiscaux, avantages sur les retraites…), de l’autre elle n’ose pas aborder la question de la « fonction politique », sans pour autant tomber dans la professionnalisation de la vie politique.

Tout d’abord, le rapport à élu relève d’un monde de croyances. Il est injuste voire faux de dire que tous les élus sont des nantis. Sur les 500 000 élus que compte aujourd’hui la France  peu disposent de voitures de fonction, d’indemnités exorbitantes…En revanche, force est de constater que les différentes représentations ne sont pas le reflet de la société. A titre d’exemple, la parité, la représentation socio économique de l’Assemblée Nationale et du Sénat (des élus majoritairement retraités et/ou fonctionnaires)

En revanche, la vie politique française trouverait certainement un autre souffle, si au sein des hémicycles respectifs, un éventail de professions s’y trouvent représentées. Or, nous savons que la grande majorité de nos élus nationaux sont des fonctionnaires ou des retraités. Le statut de l’élu pourrait, comme en Allemagne être « détaché » soit de son entreprise soit de sa structure professionnelle avec une rémunération et non des indemnités. Dès la fin de son mandat, il peut reprendre la lace qui était la sienne dans sa précédente structure.

De même la vie démocratique se trouverait « revigorée » aux yeux de nos concitoyens si le mandat est encadré dans le temps. Comment aujourd’hui, même si l’âge de la retraite a été reculé, dire à des concitoyens de travailler jusqu’à 65 ans, alors même que le législateur lui-même ne s’applique pas la loi qu’il a lui même élaboré ou voté ?

Autant de pistes de réflexion qui contribueraient à, peut être, rapprocher le citoyen du politique. Tout un challenge, par les temps qui courent…

About Catherine Labrousse

Catherine LABROUSSE Consultante et coach Catherine LABROUSSE a été attachée de presse d’un ancien ministre des affaires étrangères, puis de 1996 à 1998, attachée parlementaire, directrice de cabinet et chargée de communication d’un député-maire et conseiller régional. Elle devient animatrice de territoire au sein du service développement territorial du Conseil Régional Languedoc-Roussillon, puis attachée parlementaire et chargée de la communication d’un député du Gard entre 2002 et 2010. Forte de ces expériences institutionnelles en communication et en management public, elle crée Consult&Nous, en juin 2010. Ses activités sont centrées, alors, sur des démarches d’aide à la définition de stratégies en management au sein de grandes entreprises (Nestlé Waters, Areva), de concertation et de communication interne et externe. Aujourd’hui, elle intervient dans le développement des compétences et cadres supérieurs et cadres, et se spécialise dans le coaching des leaders et des équipes. Elle développe des outils d’aide à la définition du sens de l’action au sein des organisations publiques et privées. Elle est coach de leader. Elle a récemment rejoint le réseau Vision 2021, animée par Robert DILTS et Gilles ROY sur l’Intelligence Collective en action

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation